16 Oct 2018

WTCR – Honda au pied du podium à Wuhan

Lestées de 10 kg, les Honda Civic Type R TCR n’ont pas eu la partie facile sur le circuit urbain de Wuhan, en Chine, théâtre de l’antépénultième manche du championnat WTCR. Chef de file des voitures japonaises, Esteban Guerrieri a raté le podium de peu.

Déjà auteur d’une troisième place une semaine plus tôt sur le circuit de Ningbo, à l’est de la Chine, Guerrieri, sur sa Civic Type R du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, a débuté son meeting sur le circuit urbain de Wuhan avec une 11e place lors des qualifications du samedi, une position qu’il convertissait en septième position lors de la Course 1.

C’est le lendemain que le pilote sud-américain se portait aux avant-postes. Grâce à un bel effort lors du second segment des qualifications (Q2), il se qualifiait pour la Q3 où il décrochait une bonne cinquième place sur la grille. Un résultat qui le faisait s’élancer du sixième rang au départ de la Course 2, en raison de la grille inversée pour les dix premiers.

Bien parti, Guerrieri était bousculé dans les premiers tours, ce qui le faisait chuter au classement : il terminait 13e de cette seconde manche. Quelques instants plus tard, de sa cinquième place sur la grille, Esteban Guerrieri bondissait parfaitement au départ de la Course 3 pour se porter à la deuxième place. Mais, sanctionné pour avoir coupé la première chicane au premier tour, il devait restituer deux positions lors de la neutralisation de la course derrière la voiture de sécurité. Quatrième, il mettait une grosse pression sur le pilote placé devant lui pour le gain de la troisième place, mais ne pouvait trouver l’ouverture : il concluait au quatrième rang, malgré un tuyau d’échappement détaché et raclant sur le sol.

Yann Ehrlacher, lui aussi pensionnaire du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, était lui aussi allé chercher une quatrième place sur la piste lors de la Course 1. Mais, jugé coupable d’avoir anticipé son départ depuis la 11e place, le jeune Français était pénalisé de 30 secondes à l’issue de la course, une sanction qui le faisait chuter à la 18e place.

Le lendemain, Ehrlacher connaissait une qualification des plus difficiles, et devait se contenter d’un lointain 21e rang sur la grille de départ des deux courses du dimanche. Dans la Course 2, il prenait un bon départ mais était bousculé dans le premier tour et perdait plusieurs positions, pour finalement passer la ligne d’arrivée au 15e rang. Dans la troisième et dernière manche, Yann Ehrlacher faisait trois places de mieux, en terminant au 12e rang.

Le week-end s’est avéré compliqué pour Timo Scheider, le troisième homme du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport. 19e des qualifications pour la Course 1, le pilote allemand – qui effectuait sa deuxième sortie en WTCR ce week-end – coupait la ligne d’arrivée à cette même position à l’issue de la première manche. Le lendemain, il signait le 18e rang de la séance qualificative, mais était contraint à l’abandon lors des deux courses du dimanche, à chaque fois victime innocente d’un accrochage dans le premier tour.

Du côté de la seconde formation alignant des Honda Civic Type R TCR, le Boutsen Ginion Racing a marqué des points à deux reprises grâce au pilote chinois Ma Qing Hua, qui effectuait lui aussi sa seconde apparition dans le championnat après une première apparition à Ningbo une semaine plus tôt.

Qualifié au 15e rang lors de la séance du samedi, le pilote originaire de Shanghai s’élançait finalement de la 19e place en raison d’une pénalité contractée à Ningbo. Ma prenait un bon départ, pour remonter à la porte des points, à la 11e place, après avoir notamment passé quatre voitures en un seul tour.

Le lendemain, Ma Qing Hua ratait la Q3 de peu (pour un dixième) pour signer finalement le neuvième meilleur chrono, ce qui lui donnait l’opportunité de s’élancer de la deuxième place au départ de la course 2 grâce à la grille inversée. Mal parti, il perdait plusieurs positions, puis davantage lors d’un contact dans le premier tour, qui le faisait rétrograder à la 11e place. Bien revenu à la huitième place, il était finalement pénalisé pour un contact en course, et classé 12e. Lors de la Course 3 enfin, il remontait de la neuvième à la septième place, devenant le premier pilote chinois à marquer des points en WTCR.

Tom Coronel, son équipier au sein du Boutsen Ginion Racing, n’a jamais été à la fête à Wuhan. Le week-end du Néerlandais avait mal débuté, lui qui avait percuté le mur de pneus et endommagé sa Type R dès les premiers essais libres. Lointain 21e des qualifications pour la Course 1 (après n’avoir pourtant rendu qu’une seconde au poleman), il était éliminé après avoir percuté un autre concurrent en tentant de le dépasser. 24e des qualifications le lendemain, il remontait lors des premiers tours de la Course 2, avant d’être stoppé par un problème électrique. Il bouclait son week-end avec une 17e place lors de la Course 3.

Au classement du championnat, Esteban Guerrieri occupe le sixième rang, alors que Yann Ehrlacher chute à la neuvième place.

Les prochaines manches se disputeront sur le circuit de Suzuka, au Japon, les 27 et 28 octobre.

Crédits photos :

Esteban_Guerrieri : Photo Jean Michel Le Meur / DPPI

Esteban_Guerrieri2 :  Photo Marc de Mattia / DPPI

Yann_Ehrlacher :  Photo Jean Michel Le Meur / DPPI

Ma_Qing_Hua : Photo Jean Michel Le Meur / DPPI

Tom_Coronel : Photo Marc de Mattia / DPPI

Partager cet article...