24 Sep 2018

Vintage – Honda et les salons de l’automobile en huit

C’est en 1965 que Honda France récemment crée exposa pour la première fois au salon de Paris la nouvelle S600 encore à transmission par chaînes. Proposée autant en coupé qu’en cabriolet, elle fut seulement vendue à cinq exemplaires au cours de l’année 1966 en France. Les débuts timides d’une grande aventure automobile….

Salon de l’auto 1968 : l’envol des N360/N600

Un an plus tard, la S800 dérivée de la S600 marqua réellement la naissance de la marque automobile en France. Annoncée à moins de 10 000 francs, avec 160 km/h, la S800 coupé, véritable Jaguar Type E en réduction était la sportive dont tous les jeunes rêvaient. Honda eut un mal fou à répondre à la demande et ce modèle exigea rapidement six mois de délais de livraison. Au cours de l’année 1967, Honda ne put en livrer que 2 307.

Un an prés la S800, au Salon de Paris 1967, cette fois c’est la N600 accompagnée de sa petite sœur la N360 qui fut la nouveauté d’un stand Honda bien plus vaste. En 1968, elle jouait les stars. Cette minuscule berline traction avant avait séduit notamment les acheteurs féminins par son look très sympa, ses performances rares pour sa cylindrée (135 km/h), par sa compacité agréable en ville et son équipement exceptionnel pour son prix. La version N360 (115 km/h) annoncée à moins de 6000 Francs permit à Honda France de vendre en 1968 plus de 7000 voitures dont 4 177 N360 sans oublier la S800 qui continua sa carrière (821 ventes).

Salon de l’auto 1978 : l’Accord en vedette

Début 1970, Honda changea de philosophie en s’orientant vers des véhicules à connotation moins sportive et plus écologique surtout pour vendre aux USA. Lancée en 1973 dans l’hexagone, la Civic était devenue le cheval de bataille de Honda sur tous les marchés mondiaux. Désormais, elle était proposée en 1500 cm3 qui épaulait la version 1250 cm3 dont la présentation avait été enrichie.

Dévoilée fin 1976, la berline Accord 1600 cm3 née en coupé trois portes deux volumes voyait sa gamme s’élargir. Elle venait d’être récemment proposée en quatre portes trois volumes, plus habitable en version LX (climatisation de série) établissant une indiscutable montée en gamme pour la marque. Hélas, la belle envolée commerciale de Honda fut brisée par un quota des ventes imposé par le gouvernement français qui limita l’importation des voitures japonaises à 3 % du marché global. Soit 5 403 ventes pour Honda équitablement réparties entre la Civic et l’Accord.

Montée en gamme chez Honda au salon 1978 avec l’Accord 4 portes en finition LX avec la clim de série

Mondial de l’auto 1988 : Nouvelle Civic !

Honda continuait à progresser avec près de 1,6 millions de voitures produites en 1987. Ce salon qui prit le titre de « Mondial de l’automobile », dévoila une 4ème génération de Civic aux lignes plus fluides que la précédente. Son succès fut tel qu’elle exigea bientôt plus de 6 mois de délais. Elle était proposée autant en trois portes, qu’en quatre à trois volumes, qu’en adorable coupé CRX 1,6 l 130 ch devenu un collector, qu’en véhicule de loisirs comme l’innovant Shuttle déjà évoqué sur le Blog Honda.

Grande nouveauté sur le stand avec le nouveau coupé Prélude lancée il y a juste un an, qui innovait avec ses 4 roues directrices. De son côté, la gamme Accord entièrement redessinée était proposée en coupé de chasse Aerodeck qui rencontra un beau succès. Honda s’attaquait enfin au marché prémium avec la berline Legend 6 cylindres 2,5 l lancée fin 1987. Ce millésime lui apportait un moteur poussé à 2,7 l autant pour la berline que l’élégant coupé qui connaîtra un joli accueil chez nous.

En 1988, une nouvelle génération de Civic à la silhouette plus fluide dont les ventes seront barrées par le quota de 3 % imposé par le gouvernement 
.

Mondial de l’auto 1998 : coupé Accord 6 cylindres

La production du constructeur japonais avait grimpé à plus de 2,3 millions de voitures en 1997. La 6ème génération de la Civic lancée en 1996 n’avait fait que s’étoffer au fil des ans avec désormais trois carrosseries au choix : une trois portes, un quatre portes trois volume plus longue de 20 cm, et enfin un break allongé (4,43 m) qui reprit le nom mythique d’Aerodeck. Soulignons que cette 6ème génération fut la première à proposer un bloc diesel de 1,7 l Isuzu dont la puissance fut accrue à 105 ch pour ce millésime.

La 6ème génération de l’Accord récemment lancée en juin en France vit sa gamme complétée par un nouveau et élégant coupé 4 places. Contrairement à la berline, il était uniquement propulsé par un V6 3 litres essence 24 soupapes de 204 ch obligatoirement accouplé à une boîte automatique.

Nouveauté aussi avec l’Integra. En fait, il s’agissait d’une Civic coupé traitée plus radicalement dont le moteur 1,8 l délivrait 180 ch. Cette petite bombe bénéficia d’un tel accueil de la part des acheteurs sportifs qu’elle incita les responsables de la marque à en extrapoler les mythiques Civic Type R.

Nouveau coupé Accord mû par un 6 cylindres en V de 3 litres de 204 ch accouplé à une boîte automatique en 1998
.

Mondial 2008,  une nouvelle Accord

Sur près de 3,8 millions de voitures en 2007, Honda France en avait vendues 15 631 en 2007 dont près de la moitié en Civic. Une 8ème génération, dévoilée il y a bientôt deux ans, se différenciait par sa ligne très originale et futuriste, qui avait autant choqué que séduit. Elle ne laissait surtout pas indifférent, et c’est ce que souhaitait Honda. Du nouveau en 2008 du côté des motorisations avec la Type R 201 ch, qui avait succédé à l’Intégra devenu culte, et surtout à un diesel 2,2 l i-CTDi de 140 ch, 100 % Honda, qui était l’un des plus puissants du marché. Découverte au salon de Genève 2008, l’Accord fit son apparition en France, proposée autant en berline qu’en break avec des moteurs à essence, et également diesel 2,2 l de 150 ch, motorisation qui représenta vite la majorité des ventes de ce modèle dans l’hexagone.

Honda s’est lancée dans les SUV et les 4X4. Le FR-V était un cocktail entre un monospace et un SUV qui se singularisait par ses six sièges individuels, tandis que la nouvelle génération du CR-V voyait ses ventes progresser grâce à l’apparition de ce nouveau moteur diesel 2,2 l signé Honda. Carburant qui avait le vent en poupe !

En 2008, la majorité des ventes de la nouvelle Accord se font en diesel avec la très performant 2,2 l  CDTi
.

Et pour 2018 ?  un nouveau CR-V !

Avec près de 4,9 millions de voitures produite en 2017, Honda est devenu un géant mondial en 40 années.

Première mondial pour la gamme Civic de 10ème génération lancée en 2017, autant en cinq portes deux volumes qu’en trois volumes 4 portes. Sous le capot de la trois portes, on découvre un moteur turbo inédit de 3 cylindres essence, tandis que la version la plus méchante, la Type R, voit sa puissance portée à 320 ch ! Première mondial pour le sculptural coupé NSX, dont l’originalité est de compter quatre moteurs dont trois électriques et un thermique (3,5 l de 581 ch !), générant un couple colossal transmis à ses 4 roues motrices.

La grande vedette du stand sera la 5ème génération du CR-V. Ce nouveau SUV à la silhouette plus nerveuse et plus vaste que le précédent, est repéré par la disparition de la motorisation diesel. Il sera uniquement proposé soit en essence 1,5 l VTEC Turbo dès 2018, puis en 2 litres Hybrid dès janvier 2019. Moteur épaulé par un groupe électrique servant à l’entraînement des roues en mode électrique, plus un autre servant de générateur au premier alimenté par le moteur thermique. Une exclusivité Honda disponible en 2019.  En attendant, venez découvrir les nouveautés 2019 sur vaste stand Honda au Mondial.

L’inédit CR-V bientôt proposé en Hybride sera la grande vedette du stand Honda France.

 

Partager cet article...