3 Oct 2013

Essai du nouveau HONDA CR-V diesel 1.6 i-DTEC 2 roues motrices : le parfait compromis

Après notre essai de la version 4 roues motrices 2.2 i-DTEC dans le désert des Bardenas (vidéo ici), changement de cap pour la découverte du nouveau CR-V 2 roues motrices équipé du moteur diesel 1.6 i-DTEC, dans la région de l’Aubrac.

CR-V 1.6 i-DTEC

4×2

honda CR-V 1,6l i-DTEC 84Le marché du SUV Compact est en plein essor. Sur ce segment, les modèles 2 roues motrices sont désormais les plus prisés du grand public. En 2008, il ne se vendait que 18 000 unités de SUV 2 roues motrices ; en 2013, il s’en est vendu 142 000 unités. Il était donc essentiel pour Honda de sortir un CR-V dans cette configuration, et avec une nouvelle motorisation. Le choix s’est porté sur une déclinaison du 1.6 i-DTEC déjà proposé sur Civic (voir notre essai en vidéo ici).

Avant de monter à bord, on ne remarque pas de changements significatifs sur le plan du design par rapport au modèle 2.2 i-DTEC. Le vrai changement se trouve sous le capot.

Notre monture est une finition Executive Navi qui dispose de jantes alliages en 18 pouces alors que les premiers modèles de la gamme ont des jantes de 17 pouces.

Une motorisation allégée

Le nouveau moteur 1.6 i-DTEC est produit dans l’usine Hondhonda CR-V 1,6l i-DTEC 123a de Swindon en Angleterre. Il dispose de la technologie Earth Dreams Technology, qui prône un équilibre entre performance et économies de carburant. Et il faut dire que le défi est réussi. Avec une puissance de 120 ch, ce moteur offre en plus un couple de 300 Nm à 2000 tours/min qui apporte à la version deux roues motrices un réel dynamisme.

Associée à la boîte de vitesse manuelle à 6 rapports et à une transmission deux roues motrices, cette motorisation donne toute satisfaction, que ce soit sur autoroute ou sur les 400 km de routes auvergnates parcourues lors de notre essai.

Avec des émissions de CO2 qui passent sous le seuil fatidique des 120 g/km (Bonus/Malus neutre) et une consommation extrêmement raisonnable (4,5l/ 100 km en cycle mixte selon le constructeur), le bilan est flatteur.

honda CR-V 1,6l i-DTEC 77Une des raisons de ces bons résultats est la perte de poids significative entre le bloc moteur 2.2 et cette version. 116 kg en tout : le bloc et la culasse en aluminium permettent de gagner 40 kg, le différentiel arrière disparaît, tout comme l’arbre d’équilibrage secondaire ; certaines pièces comme le vilebrequin, les pistons ou les bielles ont été allégées. Le gain de poids a permis de diminuer le diamètre des freins et d’augmenter la rigidité de la structure de caisse pour une meilleure stabilité.

Les ingénieurs ont également porté une attention toute particulière sur les pertes d’énergie liées aux frottements mécaniques. L’amélioration est de 40 % dès 1500 tours/mn. Autre astuce technologique, l’Auto-Stop, qui coupe automatiquement le moteur à l’arrêt. Un outil essentiel dans la course aux réductions de consommation et d’émissions de CO2. N’oublions pas non plus le mode Eco Assist qui se met en route par un simple bouton, et permet de réaliser des économies de carburant.

Intérieur

A l’intérieur de ce CR-V d’essai, nous disposons de sièges honda CR-V 1,6l i-DTEC 110en Cuir et Alcantara, chauffants à l’avant, des vitres arrière surteintées, d’un système audio premium CD compatible MP3 avec une prise vidéo auxiliaire. La banquette magique fait toujours son effet.

Très simple d’utilisation, elle permet de rabattre les sièges arrière en un seul geste, soit par le coffre, soit à l’aide d’une languette sur le côté du siège. Les appuie-tête se rétractent automatiquement, et au final on obtient un volume de coffre phénoménal de 1669 litres.

Le confort est préservé malgré la perte de poids, et la sécurité est bien entendu assurée dans ce modèle prévu pour un usage familial. En effet, avec sa structure de carrosserie assez haute, la diffusion de l’énergie lors d’un impact est répartie sur l’ensemble de la voiture et notamment sur les côtés. Ce CR-V obtient ainsi la note de 5 étoiles aux tests Euro NCAP, tout comme les autres voitures du constructeur japonais.

En comparaison avec la version 2.2 i-DTEC 4 roues motrices, on ressent plus de dynamisme à bord de ce diesel 1.6 qui offre une maniabilité et une bonne attitude dans les courbes. La position de conduite est équivalent à celle d’une berline, avec une hauteur supplémentaire ce qui est agréable. Le 0 à 100 km/h est abattu en 11,2 secondes, un bon score sur ce segment. Enfin, la vitesse de pointe se calque sur celle du modèle essence 2.0 i-VTEC 4 roues motrices, soit 182 km/h.

A propos des tarifs, l’entrée de gamme débute à 27 100 € pour la version Comfort. La version Executive Navi que nous avons essayée est affichée à 31 900 €. Et pour le lancement, Honda propose une offre en location avec option d’achat (LOA) à partir de 349€/mois sans apport. Pour la version Executive Navi, il faudra compter 439€/mois, toujours sans apport.

Nouveauté très surprenante proposée en accessoire sur ce nouveau CR-V : l’attelage rétractable, bluffant !

Pour finir, un mot sur le Grand Prix des marques automobiles qui vient de décerner la 3e place au constructeur japonais. Honda a reçu le Prix du Service Après-Vente et le Prix du Segment « compactes » avec la Civic.

Une dernière indiscrétion de la part du Constructeur : Ce nouveau moteur 1.6 i-DTEC devrait trouver également sa place dans la Civic Tourer dont la sortie est prévue pour 2014. Et nous serons au rendez-vous pour le vérifier.

Partager cet article...