10 Juil 2019

WTCR : Monteiro et Honda font chavirer le Portugal

Le pilote Honda Tiago Monteiro a décroché une victoire pleine d’émotions à domicile là l’occasion de la course de WTCR sur le circuit urbain de Vila Real, alors qu’Esteban Guerrieri conserve la première place du championnat pilotes avant la pause estivale.

Alors que le circuit de Vila Real, au Portugal, accueillait la dernière étape européenne de la saison – le championnat ne reprendra qu’en septembre, en Chine -, les pilotes Honda s’attendaient à une course difficile puisque les Civic Type R TCR devaient embarquer un lest porté à 50 kg après leurs bonnes prestations de la Nordschleife.

En vue lors des Essais Libres 1 – Esteban Guerrieri, le leader du championnat, signant le meilleur temps de la première séance alors que Nestor Girolami se classait troisième -, les pilotes Honda rentraient effectivement dans le rang lors de la premier Qualification, le meilleur d’entre eux, Nestor Girolami, pointant seulement au 14e rang devant le héros local Tiago Monteiro, alors qu’Attila Tassi et Esteban Guerrieri (en proie à un problème de capteur, puis gêné par les drapeaux jaunes) devaient se contenter des 17e et 19e rangs sur la grille de départ de la première manche.

Lors de la Course 1, Girolami était le seul à sauver des points en concluant au 11e rang. Son équipier de l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, le leader du classement Esteban Guerrieri, qui s’était finalement élancé du 16e rang en raison de pénalités pour plusieurs pilotes, réalisait l’impossible en se hissant à la 12e place en course en vue de l’arrivée, mais une soudaine perte de puissance le contraignait à ralentir dans les derniers tours et à chuter à la 24e place à l’arrivée : l’Argentin se maintenait malgré tout en tête du championnat, avec 15 points d’avance.

Lors de cette même Course 1, Tiago Monteiro, de l’équipe KCMG, produisait l’une de ses meilleures performances depuis son retour à la compétition en grimpant de la 15e à la 10e position, avant de se retrouver bloqué contre le rail de sécurité par la Hyundai de Gabriele Tarquini en perdition à un freinage. Le temps de voir les commissaires dégager la voiture de son adversaire, le pilote portugais repartait en queue de peloton pour passer la ligne à une 23e position peu significative. Quant à Attila Tassi, équipier de Monteiro chez KCMG, un changement de moteur après la Nordschleife l’avait contraint à s’élancer du fond de la grille, le jeune Hongrois s’attachait alors surtout à valider les réglages en vue des courses de dimanche.

Le lendemain, Tassi se montrait effectivement en vue dès la séance qualificative de cette deuxième journée, signant le meilleur temps du premier segment (Q1), alors que les autres pilotes du clan Honda se montraient eux aussi en verve, Monteiro, Guerrieri et Girolami se classant de la cinquième à la septième place avant la Q2. Le second segment qualificatif allait confirmer la bonne forme des Honda Civic Type R, celle de l’équipe KCMG surtout, puisque Tassi récidivait en signant le meilleur temps alors que Monteiro se classait troisième. Les deux hommes se qualifiaient pour Q3, alors que Guerrieri et Girolami en restaient là aux neuvième et onzième places.

Le duo Honda KCMG concluait en beauté en Q3, Attila Tassi signant sa première pole position devant Tiago Monteiro, les deux hommes s’apprêtant ainsi à s’élancer de la première ligne pour la Course 3.

Avant cela, la Course 2 s’élançait avec la grille inversée pour les dix premiers de la Q2. Esteban Guerrieri, deuxième au départ, y voyait l’occasion de marquer de gros points et de soigner son avance au championnat. Après avoir perdu une position en prenant son tour joker, le pilote argentin signait un nouveau podium en concluant à la troisième place. Nestor Girolami passait la ligne en neuvième position juste devant Tiago Monteiro et Attila Tassi, les trois Honda finissant groupées.

Lors de la Course 3 enfin, les deux Honda KCMG s’élançaient parfaitement de la première ligne, Attila Tassi devançant son équipier Tiago Monteiro avant que ce dernier ne s’empare du commandement, à la grande joie des milliers de fans portugais. Monteiro, de retour sur sa course à domicile après un an et demi de convalescence suite à un accident en essai en septembre 2017, signait une victoire aussi retentissante qu’émouvante, faisant chavirer toute une nation.

Moins de réussite en revanche pour le malheureux Tassi, victime de coupures moteur, et contraint à l’abandon après avoir dû lever le pied en début de course.

De leur côté, les pilotes ALL-INKL.COM Münnich Motorsport ont été pris dans la mêlée du peloton : Esteban Guerrieri, qui s’était élancé du neuvième rang, était percuté par la Hyundai de Nicky Catsburg, ce qui le contraignait à l’abandon, roue cassée. Quant à Nestor Girolami, une nouvelle fois onzième au départ, il marquait les points de la septième place, ajoutant d’autres points précieux à son compteur.

Au championnat justement, Esteban Guerrieri continue de mener les opérations, son avance ayant été toutefois ramenée à 24 points sur Norbert Michelisz. Nestor Girolami reste dans la course au quatrième rang du championnat, à 54 longueurs de son équipier. Tiago Monteiro a repris des positions au classement, le Portugais remontant au 18e rang, alors qu’Attila Tassi pointe désormais à la 22e place.

Au classement par équipe, ALL-INKL.COM Münnich Motorsport est toujours solidement installée en tête, l’équipe KCMG se maintenant au 13e rang.

C’est l’heure désormais de la pause estivale pour les concurrents du WTCR, qui se retrouveront les 14 et 15 septembre du côté de Ningbo, en Chine.

Photos : Honda Pro Racing / David Noels

Partager cet article...