14 Sep 2018

Nouvelle boîte automatique : la Honda Civic i-DTEC passe la neuvième !

Lancée en 2017, la Honda Civic met à jour sa motorisation diesel en la couplant à une nouvelle boîte automatique à 9 rapports, aux performances et à l’efficience remarquables. Voici les points à savoir avant de craquer pour cette nouvelle combinaison.

Au commencement, rappelons que c’est sur la base du moteur diesel 1.6 litres i-DTEC que la transmission automatique 9 rapports se greffe. Ce moteur a été conçu pour apporter le meilleur compromis entre plusieurs valeurs importantes, comme l’agrément, la discrétion, et aussi des consommations raisonnables tout en ayant des émissions contenues. Cette délicate équation a pu être résolue grâce au savoir-faire reconnu des ingénieurs motoristes Honda, qui ont équipé le bloc i-DTEC de pistons en acier forgé conçus pour un meilleur rendement. Aidé de son turbo spécifique, ce moteur offre des taux de réponse agréables dans les phases d’accélération, quel que soit son régime.

Au final, le moteur i-DTEC de 120 chevaux développe 300 Nm de couple dès 2.000 tours minute, donnant le 0-100 km/h en 10,9 secondes en version 5 portes, et 10,7 secondes dans sa déclinaison 4 portes. Ce bloc novateur prend en compte les nouvelles normes d’émission en conduite réelle (EDR) validant des émissions de NOx et de particules contenues, grâce à un nouveau système de convertisseur de NOx combiné à un filtre à particules performant. A l’issue du test NEDC, la Honda Civic i-DTEC a enregistré des émissions de CO2 de 109 g/km, peu importe la silhouette (4 ou 5 portes). Ce test a aussi mis en évidence la pertinence des choix technologiques Honda, qui font chuter la consommation homologuée à 4,1l/100 kilomètres (cycle NEDC).

Civic i-DTEC Diesel 2018

La Honda Civic i-DTEC fait des jongles

Ces avancées technologiques sont pleinement mises en valeur par la nouvelle boîte automatique à 9 rapports qui, grâce à son étagement de vitesses, offre une polyvalence d’usage et un agrément de conduite totalement nouveau sur cette motorisation diesel. Le premier rapport permet de lancer la voiture avec souplesse, tandis que les autres rapports offrent un régime moteur contenu, préservant ainsi sa consommation, et sa sonorité.

À l’usage, on obtient un tempérament moteur linéaire, qui garde du répondant lorsqu’il est sollicité. En effet, lors des phases d’accélération et de dépassement, le système est capable de jongler avec les rapports, et d’en sauter quelques-uns pour tomber sur la meilleure plage de réactivité. Cette nouvelle déclinaison diesel ravira ceux qui ont un fort potentiel kilométrique et qui sont soucieux de leur confort au volant. Pour les ingénieurs Honda, ce compromis répond aux attentes d’une clientèle soucieuse de se déplacer confortablement : « C’est dans la boîte » !

Partager cet article...