22 Août 2012

Essai Honda Civic 1.8 i-VTEC BVA

Au sein de la gamme Civic, il y a plusieurs motorisations. Si nous avons été emballés par la version diesel (voir ici), c’est avec plaisir que nous avons pris le volant, dans la région de Dijon, du 1.8-VTEC équipé de la boîte de vitesses automatique avec commandes au volant.

Le cœur : le moteur

Le quatre cylindres 1.8 i-VTEC de la Civic est doté des dernières technologies chères aux motoristes Honda qui se ont fait en sorte que, dans toutes les phases de fonctionnement, son rendement soit le meilleur possible. Et leur action a porté ses fruits car le niveau sonore et les vibrations sont parfaitement maitrisés, ce qui induit un confort qui nous a été profitable tout au long de notre périple de plus de 1200 kilomètres !

Cette distance nous a par ailleurs permis de profiter pleinement des 142 chevaux délivrés à 6500 tr/min et du couple maximal de 174 Nm qui arrive à 4300 tr/min et de nous rendre compte que le moteur peut reprendre à bas régime tout en allant titiller la zone rouge avec délectation !

Pour atteindre un tel résultat, les ingénieurs ont doté la motorisation de la Civic d’une commande variable des soupapes VTEC (Variable Timing and Lift Electronic Control : gestion électronique variable du temps d’ouverture et de la levée des soupapes) qui augmente la puissance et réduit la consommation du moteur. En fonction de la charge et du régime, un système électronique opte entre deux profils de cames différents pour actionner les soupapes d’admission.

Respectueux de la norme antipollution Euro 5, il ne rejette que 137 grammes de CO2 par kilomètre, ce qui représente une réduction de 10 % par rapport au 1,8 litre ancienne génération. Avec un temps de 10.9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe de 210 km/h sur circuit, on dispose d’une voiture performante.

Le cerveau : la boîte automatique

Le confort de conduite procuré par la boîte de vitesses automatique donne un tout autre visage à la conduite. On se sent détendu et on se prend à « jouer » avec les palettes au volant pour relancer la Honda Civic.

Douce et réactive, elle enchaine les 5 rapports sans que l’on s’en aperçoive ! L’épreuve des bouchons d’Ile de France (retour de weekend) ne sera qu’une formalité, gérée sans stress.

Nous vous conseillons de l’essayer avant de vous décider et de signer le bon de commande !

En plus, sur ce nouveau modèle, la boîte automatique a subi des modifications entraînant une baisse de consommation de 2 %. Cela résulte d’un meilleur contrôle de la pression hydraulique, de l’adoption d’un convertisseur de couple plus efficace, de la réduction des frictions de l’embrayage et de lois de passage privilégiant les bas régimes.

Ligne et technologie

La Civic ne serait pas une Civic si elle passait inaperçue ! Avec sa ligne si typique, elle allie élégance et futurisme ! Plus basse de 20 mm et plus large de 10 par rapport à l’ancienne version, elle arbore le « Cab Forward » (habitacle avancé) qui est accentué par des vitres latérales et une lunette arrière relativement réduites par rapport aux surfaces de tôle. Cette astuce optique affine la silhouette de la Civic par rapport aux autres modèles 5 portes plus traditionnels du segment C européen.

A bord, l’option « cuir » apporte une touche d’élégance et le toit ouvrant panoramique fait entrer la lumière. Une simple impulsion met en place un volet électrique occultant. Une fois la position de conduite facilement trouvée, on profite du système hifi pendant que le GPS nous mène à bon port, c’est-à-dire une belle chambre d’hôtes où notre Civic ne dépareille pas !

Il est alors temps de vider le grand coffre de notre matériel et bagages (477 litres + 76 litres sous le plancher !) et de se reposer un peu avant de poursuivre notre périple qui nous ramènera en région parisienne en toute sécurité. En effet, si la Civic dispose d’une tenue de route irréprochable, elle reçoit aussi des équipements d’aide à la conduite comme l’ABS, l’anti patinage ou encore le contrôle de stabilité.

Conclusion

La Honda Civic et son moteur 1.8 i-VTEC doté de la boîte de vitesses automatique offre des prestations de premier plan et on arrive à la conclusion que le mariage de ces deux équipements donne naissance à un couple harmonieux.

Partager cet article...