10 Juin 2012

Essai CR-Z – En balade au Nurburgring !

C’est au salon de Genève 2010 que Honda a dévoilé son coupé hybride, le  Honda CR-Z. Avec sa ligne originale et ses deux places (plus deux autres d’appoint à l’arrière) il a été très bien accueilli par le public. Certains passionnés de la marque se sont même piqués au jeu et ont tout de suite imaginé qu’un CR-Z « R » pourrait voir le jour. Pourquoi pas… Mais pour le moment, nous sommes allés faire un tour à proximité du circuit du Nurburgring afin d’apprécier les qualités du coupé hybride de Honda.

Un coupé hybride logeable !

Première bonne surprise à la prise en mains de notre monture : il est gris mat. Cette peinture donne un côté exclusif à notre petit coupé et même les allemands viendront prendre des informations sur cette finition.

Deuxième bonne surprise : le coffre est assez spacieux pour accueillir nos bagages (233 litres + 19 litres sous le plancher) et il n’y a aucune inquiétude à avoir si vous décidez de partir sur une longue période ! Il est même possible de rabattre d’un seul mouvement la banquette arrière si besoin et de disposer de 401 litres dans cette configuration.

Une fois installé, je me glisse derrière le volant et trouve rapidement la bonne position de conduite qui me permet de bien voir les compteurs. « Merci pour la clé… » et… contact ! Le moteur à essence 1,5 litre démarre discrètement. Il est temps de prendre la route.

Parlons technique

Pour son coupé CR-Z, Honda a choisi la combinaison d’un système hybride, d’une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et d’un moteur à essence 1,5 litre efficient. Avec son système unique d’hybridation parallèle Honda IMA, le CR-Z émet à peine 117 grammes de CO2. Le plus étonnant, c’est que le conducteur dispose d’un système de gestion de la conduite à 3 modes qui agissent sur la réponse de l’accélérateur, la direction, le temps d’auto-stop, la climatisation et le niveau d’assistance fourni par le système IMA.

En ville, où notre voyage commence, nous enclenchons le mode « ECON » qui donne la priorité aux économies en carburant.  Complété par la fonction d’assistance au conducteur « Eco Assist », on est alors sûr de pouvoir disposer des consommations les plus basses.

Lorsque la route se dégage et l’autoroute se profile, on peut alors compter sur le mode « NORM », qui procure un équilibre entre les performances, les consommations et les émissions et qui convient à la plupart des situations de conduite.

Enfin, sur les autoroutes allemandes ou sur circuit, il est conseillé d’appuyer sur bouton « Sport ». Dans ce cas, le CR-Z propose une réponse plus rapide de l’accélérateur, une modification du comportement du système hybride et de l’assistance de la direction, ainsi que la cartographie d’accélération. On dispose alors des performances optimales. Une petite pointe à 210 kilomètres  par heure au compteur sur une belle autoroute allemande confirmera la bonne santé du moteur Honda  (le chiffre officiel est de 200 km/h chrono).

Au volant du CR-Z

L’autoroute n’est pas forcément le terrain de jeu préféré du CR-Z même s’il y offre un niveau de confort tout à fait correct grâce à sa boîte de vitesses à 6 rapports dont le dernier permet d’abaisser le régime moteur et le bruit.

Ce que préfère le petit coupé de Honda, ce sont les petites routes où sont châssis régale le conducteur. Précis, vif et sûr, il autorise une conduite plaisante. Les freins sont endurants et assurent des décélérations puissantes, la direction n’est pas floue et le train avant se dirige vers la corde avec une aisance étonnante.

Ainsi rassuré, on peut alors profiter de la sonorité du quatre cylindres et de ses rapides montées en régime. Il ne donne jamais l’impression de s’essouffler même à l’arrivée de la zone rouge. Les 124 chevaux de l’ensemble (114 pour le moteur thermique, 14 pour l’électrique) profitent d’un poids contenu de 1147 kilos pour permettre au CR-Z d’atteindre les 100 km/h depuis l’arrêt en 9,9 secondes.

Bien aidé par le couple à bas régime délivré par le moteur électrique, les reprises permettent de s’extraire facilement des épingles et de se relancer avec vigueur. La motricité n’est pas prise en défaut et la puissance ne part pas en fumée…

Équipement

Honda a doté le CR-Z de tous les équipements modernes. Ainsi, en finition SPORT, il reçoit l’ABS, le VSA, l’EBD (répartiteur de freinage), le HBA (aide au freinage d’urgence) et le HSA (aide au démarrage en côte). Les Airbags frontaux, latéraux et rideaux ainsi que les appuis-tête avant actifs sont de série, tout comme les ceintures de sécurité à prétensionneurs à l’avant. Le système hybride à 3 modes présenté plus haut est de série et s’accompagne de jantes en alliage 16 pouces, de feux de jour à LED, de phares antibrouillards à l’avant et de vitres surteintées à l’arrière. Pour votre confort, vous pouvez compter sur la climatisation automatique, le système audio CD MP3 avec commandes au volant et 6HP, prise auxiliaire jack et USB, le volant en cuir 3 branches réglable en hauteur et en profondeur, le pommeau de levier de vitesses aluminium et cuir, le pédalier aluminium, les sièges arrière rabattables et la umière d’ambiance aux pieds, miroirs de courtoisie et boîte à gants éclairés.

La version GT ajoute à cette longue liste le régulateur de vitesse, le détecteur de pluie et l’allumage automatique des phares, le système Bluetooth avec commandes au volant, les phares au Xénon et lave-phares, l’aide au stationnement arrière graphique et sonore, le subwoofer, les rétroviseurs rabattables électriquement, les sièges avant chauffants et l’alarme.

Enfin, les plus exigeants pourront opter pour le modèle LUXURY qui ajoute aux équipements du GT les sièges avant en cuir et le toit vitré.

Les tarifs débutent à 22 500 euros en finition sport !

 

 

Partager cet article...