7 Sep 2018

La Honda NSX GT3 fête son retour aux 24H de Spa par une belle performance !

Il s’est écoulé 25 ans depuis le dernier départ d’une Honda NSX aux 24 heures de Spa, et cette année, la NSX GT3 a fait son grand retour. Considérée comme l’une des courses les plus délicates par les participants, le team J.A.S. Motorsport a donné le meilleur sur un circuit rapide et technique, sous les yeux de passionnés Honda venus de toute l’Europe.

La dernière fois qu’une Honda NSX a posé ses roues sur le bitume du circuit de Spa, c’était en 1993. 25 ans plus tard, la nouvelle Honda NSX GT3 a pris la relève au sein de l’écurie J.A.S. Motorsport. Cette équipe est spécialisée dans la préparation des véhicules Honda, leur bolide est reconnaissable à sa livrée évoquant les couleurs Castrol Honda Racing de la NSX courant en 1993. Il est équipé d’un moteur V6 de 3,5 litres développant 540 chevaux. Cette Honda NSX GT3 gagne quasi 600kg, notamment grâce à la disparition de ses moteurs hybrides !

Honda surprend le public avec sa parade NSX

En guise d’ouverture des festivités, la parade a mis à l’honneur les propriétaires de NSX invités par la marque. La quarantaine de clients ont défilé avec leur coupé sportif au look unique depuis leur hôtel à Liège jusqu’au circuit, puis sur la piste avant le départ de la course. La trentaine de modèles iconiques des années 1990 n’a pas pris une ride, ils ont roulé en compagnie de vingt nouvelles NSX. Cette parade mixte était un bel hommage au retour d’une Honda sur ce mythique circuit Belge.

Au volant, le trio gagnant

L’habitué des GT3 Bertrand Baguette (et de Spa, dont il détient le meilleur temps à bord d’une Type R de série -lien : https://www.bloghonda.fr/bertrand-baguette-etablit-un-chrono-record-avec-la-honda-civic-type-r/) s’est occupé des qualifications en offrant à son équipe une avance de 0,8 secondes sur le reste du classement. En course, Esteban Guerrieri a remonté dans le classement général à la quarante-neuvième place. Réglementation Pro-AM oblige, les deux acolytes ont été épaulés par deux « novices », qui étaient Loïc Depailler, journaliste et fils du pilote de Formule 1 Patrick Depailler ; et Riccardo Patrese, qui n’avait pas participé à des compétitions depuis une dizaine d’années.

On se souviendra ce cet ultime relais,  lorsque Esteban Guerrieri reprit la main à Loïc Depailler et a remonté dans le classement Pro-AM à la septième place. Puis vint le tour de Bertrand Baguette, qui a maintenu une allure soutenue pour confirmer la position. Il franchit le drapeau à damiers à cette septième position, et trente-deuxième au classement général.

 

Endurante et fiable, la Honda NSX GT3 fait honneur aux Honda NSX de série

Les quelques petits soucis ont été rapidement surpassés, permettant à la voiture de boucler 490 tours à vive allure. Les quelques sessions de drapeau rouge ne lui ont toutefois pas empêché de grappiller des places et de terminer la course avec les honneurs. Car ces 24 Heures de course sont en réalité un challenge : ces épreuves d’endurance sont redoutées par les équipes et les pilotes, car elles sollicitent les techniciens, et les machines. Fiable du début jusqu’à la fin, la Honda NSX GT3 de J.A.S. Motorsport n’a pas failli à sa mission, prouvant ainsi la pertinence des choix réalisés par Honda lors de sa conception, puis de J.A.S. Motorsport lors de la création de cette redoutable version optimisée. Disponible en concessions, la Honda NSX de série est un coupé hybride au grand cœur et regorgeant de sensations : pourquoi ne pas l’essayer pour découvrir, à votre tour, ses performances ?

Sachez également que la NSX GT3 est disponible à la vente en Europe, mais pour celle-ci, il vous faudra débourser 465.000€, soit 267.500€ de plus que la version de série !

Photographies : Aurely Terron Racing Photography 

 

Partager cet article...